Julien Adam Musique

Première chanson


4h du matin.

Je me réveille avec en tête l’idée d’écrire une chanson.

J’attrape la guitare sous mon lit, un crayon et le premier bout de papier à ma portée.

Et je commence.

Je commence à lâcher ce que j’ai sur le cœur.

Je commence à étaler, tant sur le bout de papier que sur la portée, ce qui me semblait impossible à exprimer.

Et je découvre.

Je découvre la puissance de la louange.

Je découvre que les mots qui semblaient ternes et usés maintenant prennent un sens nouveau.

9h du matin.

Je me lève, heureux de cette nuit prolifique.

Je descends les escaliers quatre à quatre pour montrer le fruit de mon insomnie à ma maman qui s’écrie avec joie : « Mon fils est un artiste ! »

Et je recommence.

Je recommence parce que j’ai d’autres choses à Lui dire.

Je recommence, sans rien pour filtrer ce flot, à déverser mon assemblage de mots, de notes et d'émotions.

Et je reçois.

Je reçois bien plus que je n’offre.

Je reçois dans ce paradoxe où, par la louange que je fais monter vers Lui, c’est Dieu Lui-même qui vient me faire du bien.

***



Quelques mois plus tôt, du haut de mes 17 ans, j’avais choisi de suivre Jésus de tout mon cœur et de lui consacrer chaque instant de ma vie.

Je vivais alors le plus grand bouleversement de mon existence.

Mes comportements, mes fréquentations et mes occupations changeaient.

De nouvelles choses allaient devenir partie intégrante de mon quotidien : la prière, la lecture de la Bible, la louange et aussi l’écriture.

Une véritable passion pour la composition de chants de louange est née en moi.

J’aime ça.

J’aime la présence de Dieu.

J’aime prendre le temps de choisir les mots que je veux lui adresser.

C’est pour moi comme une façon de prier.

Écrire me permet de prendre le temps de fouiller au plus profond de moi, de chercher à comprendre ce que je vis pour adresser à Dieu ce qui me tient réellement à cœur.

La louange est pour moi bien plus que quelques phrases toutes préparées et mises ensemble pour donner un beau chant.

La louange c’est l’expression de mon amour, de mon adoration, de ce qui bouillonne en moi, déversé devant Dieu sans retenue, parfois avec joie, parfois avec larmes.

La louange c’est la réalité de ce que je vis, placée à la lumière de qui Il est.

Écrire me permet de prendre le temps de fouiller au plus profond de moi, de chercher à comprendre ce que je vis pour adresser à Dieu ce qui me tient réellement à cœur.

Depuis cette nuit-là, rares et courtes ont été les périodes durant lesquelles je n’avais pas une mélodie ou un texte à l’esprit que je remodelais mille fois à la recherche du bon mot, de la bonne note, au bon endroit.

J’ai toujours continué à écrire.

J’ai progressé, je me suis formé, j’ai oublié des chansons, j’en ai jeté, j’ai publié des chansons, j’en ai aussi écrit avec d’autres auteurs, pour finalement arriver là où j’en suis aujourd’hui, à l’écriture de ce blogue.

Dans ces articles, je souhaite vous faire part à vous, auteurs et compositeurs de chants de louange, de l’expérience que j’ai acquise au fil des années et des conseils que j’ai pu en retirer.

J’espère vous inspirer, vous équiper et vous accompagner dans votre progression.

Ce que je souhaite surtout, c’est qu'au travers de l'écriture vous puissiez entrer plus profondément dans Sa présence.

Que votre louange devienne plus vivante que jamais.

Que la composition ne soit plus une fin en soi, mais un mode de vie.

Que, de façon naturelle et avec tout ce que vous êtes, vous soyez capables de poser votre propre louange sur papier et peut-être même d’en faire profiter les autres.

***



Avec du recul, cette première chanson n’était pas très concluante.

À l’époque, j’apprenais à jouer de la basse et j’écoutais en boucle les albums des Red Hot Chili Peppers.

Ça a donné une chanson au style « rap-rock californien » (oui,oui!) avec des paroles de louange en français.

Disons que c’était un mélange plutôt étrange et peu prometteur.

Je ne me souviens que des couplets… il faut croire que mon refrain n’était pas assez accrocheur.

Quoi qu’il en soit, c’était un début.